Strasbourg

2013

Groupe scolaire Saint-Jean

Maître d’ouvrage : Ville de Strasbourg
Coût : 10 700 000 € H.T.
Surface : 8730 m2


Restucturation du groupe scolaire St Jean à Strasbourg

Notre projet a l’ambition de rompre avec l’idée de monotonie et de répétitivité caractéristique de ce bâtiment des années 60, très rationnel. Ce travail sur l’espace participe à la clarification des parcours et accompagne également des objectifs de performance énergétique.

Le projet requalifie le parvis public. Il est sécurisé et découpé en plusieurs séquences par le biais d’un muret en limite, d’une rampe unique et deux larges escaliers. Ce dispositif oriente les enfants vers deux entrées distinctes, maternelle et primaire. Les espaces du rez-de-chaussée dont les halls, sont réaménagés comme des espaces fluides et accueillants, aux formes arrondies, ludiques et dynamiques. Les courbes rompent avec la régularité des salles de classes et soulignent les moments privilégiés, comme aller à la bibliothèque, se détendre dans la salle d’évolution. Ces repères spatiotemporels permettent à l’enfant d’apprécier les rythmes de la journée. Des études scientifiques appuient cette théorie et nous avons élaboré les plans avec le professeur Claude Bonnet, neuroscientifique. Les cours ont été redessinées dans la logique des halls. Le système végétal, le traitement acoustique des murs, les différentes matières contribuent à briser l’image monotone et dure de la cour existante. Le bâtiment existant était composé de trois niveaux identiques : un couloir central qui dessert de part et d’autres les salles de classes. Au 1er étage, nous trouvons les espaces de l’école maternelle, aux niveaux 2 et 3, l’école primaire. Nous avons interrompu les espaces de circulation par des arrivées de lumière traitées de différentes façons pour donner des repères visuels et un confort indéniable.

Les façades ont été entièrement revues et isolées par l’extérieur. Le diagnostic révélant des fissures horizontales, nous avons reconsidéré les hauteurs d’allèges et les avons alignées au niveau des tables des différentes sections. Pour palier au problème actuel de surchauffe, des lames verticales à l’extérieur protègent des rayons obliques du soleil. Chaque salle est équipée de stores type screen et de la double-flux. Nous obtenons même un chiffre inférieur aux exigences énergétiques demandées. Les toitures terrasses sont de natures différentes. La salle de sport est conservée en l’état, elle a fait l’objet de travaux récemment. La toiture du corps des salles de classes est végétalisée et des panneaux photovoltaïques sont placés sur les trois hauts jours crées.

La ligne directrice du projet, c’est la diversité spatiale. Chaque espace acquiert une identité forte pour fabriquer des repères indispensables dans un bâtiment aussi imposant. Nous y avons insufflé de la douceur et de la poésie pour que les élèves et les enseignants s’épanouissent dans la sérénité. Ces espaces deviennent un outil pédagogique innovant.