Montreuil

2007

Centre dramatique national

Maître d’ouvrage : Ville de Montreuil
Coût : 9 030 000 € H.T.
Surface : 2 600 m2


Nous avons comme toile de fond la colline révélée par les plans de Siza, des immeubles comme les doigts d’une main qui révèlent la pente, sortes de lignes pliées qui déforment, accentuent les perspectives. Et puis nous avons deux places sur lesquelles le théâtre doit naturellement s’ouvrir, pas d’avant ni d’arrière en somme. Mais bien plusieurs faces qui doivent à chaque fois remplir leur rôle urbain.
L’ensemble salle scène et arrière scène pivote de quinze degrés dans la parcelle. Cette position à priori étrange infléchit le bâtiment. Cette pliure prend toute sa force dans le site. Elle entre en résonance avec les immeubles de logements. La volumétrie du théâtre semble poursuivre ce mouvement. Le recul induit par l’inflexion du bâtiment donne une belle transparence entre les deux places. Lorsque l'on en fait le tour, le bâtiment fascine par ses variations d’échelles, tantôt intime, tantôt monumentale. Le bâtiment établi un contact avec le public, il se donne en spectacle comme une sculpture. Les façades sont en béton blanc coulé en place. Il offre une esthétique permanente ainsi qu’une luminosité accrue de l’épiderme. A l’intérieur, les grandes échappées visuelles donnent une générosité à l’espace. L’espace est comprimé mais fuyant. Le parcours du spectateur passe du rouge au noir avec toutes les nuances possibles, les matières sont plus profondes et ce, jusqu’à la salle.

Entretien de Chaillot du 17 janvier 2011 from