Montigny-le-Bretonneux

2017

Conservatoire de musique, de danse et de théâtre

Maître d’ouvrage : Vile de Montigny-le-Bretonneux
Coût : 8 500 000 € H.T.
Surface : 5270 m2


Le bâtiment manifeste au premier regard son statut d’équipement public. Son écriture contemporaine volontaire révèle parcimonieusement ses fonctions. La composition des façades laisse entrevoir les différentes fonctions par les grandes baies vitrées et affirme son statut par un jeu de composition et de matières : béton architectonique et rugueux, lasure blanc et lisse, vitrage toute hauteur et des panneaux polis miroir. Par sa silhouette, ses matières, notre projet propose une présence douce et ludique à la fois. Nous souhaitons que le bâtiment évoque ce qu’il contient et que l’environnement proche se fonde partiellement grâce aux reflets des panneaux polis miroir. Le regard du passant sur le bâtiment sera double, à la fois son propre reflet et à la fois la vue des élèves cultivant leur art. Telle une métaphore de l’auditeur-artiste.

La proue du bâtiment sur l'avenue Joseph Kessel offre un jeu de volumes qui marque l'articulation entre l'orthogonalité du réseau urbain existant et la rotation induit par le nouveau projet et la place publique en sifflet. Il fonctionne comme une porte, un signal fort. Depuis l'avenue, le conservatoire sera clairement identifiable par ces deux volumes de façades qui dialoguent par leur différence d'altimétrie et d'angulation. Ces volumes par leurs proportions et leur élancement marqueront clairement son statut par rapport aux gabarits des logements collectifs adjacents.

L’édifice est clairement ouvert vers les rues et la place ; au rez-de-chaussée, il offre ses transparences généreuses. Aux étages toutes les salles sont en contact avec l’espace public, un dialogue s’instaure avec la ville. L’accès principal est bien axé sur la place publique valorisant ainsi le statut de cet espace qui devient le parvis du conservatoire. L'entrée est clairement identifiée par son volume en creux, sa transparence et une signalétique à l'échelle, de là on accède directement au hall d’accueil. Celui-ci est un cœur qui réunit toutes les disciplines de l’école par sa triple hauteur et la vue généreuse qu’il offre sur la grande salle. La confrontation, le rapport visuel de chaque entité installe un dialogue dynamique. Un escalier central, la lumière naturelle et les transparences lui confèrent son unité.

Les éléments s’organisent de façon à ce que chacun exerce sa discipline en toute quiétude. De la triple hauteur du hall, on aperçoit l’ensemble des circulations qui sont autant de passerelles ludiques qui traversent l’espace.

Notre projet se positionne clairement comme un modèle d’intégration contemporaine dans un site visuellement exposé. Nous avons le souci du confort, de l’usage et de la qualité acoustique, le dialogue avec les utilisateurs nous semble primordial. Il revendique une richesse spatiale mise au service de la convivialité et de la pédagogie. Ce projet est l’expression généreuse d’un bâtiment public, d’un bâtiment fait pour le public.